Accueil Science-fiction. Doctor Who : la quatorzième incarnation.

Doctor Who : la quatorzième incarnation.

19

Un Seigneur du Temps n’est pas soumis à une mort inévitable comme un humain. Quand il a été touché par balle ou qu’il a subi un événement qui normalement tuerait un homme, ou si son corps devient trop vieux (car il vieillit quand même), un Seigneur du Temps a la capacité de se régénérer et renouvelle ainsi toutes ses cellules. Ce processus n’altère pas sa mémoire mais change complètement son aspect physique ainsi que sa personnalité. Malgré les avantages d’un tel processus, le Docteur admet détester se régénérer car il considère chaque changement comme une véritable mort vécue consciemment de l’intérieur. Lors de sa régénération de la fin de la saison 4 (qui correspond au départ de la série de David Tennant), il pousse une dernière supplique : « Je ne veux pas m’en aller ! » (I don’t want to go dans la VO) avant que le processus ne détruise sa personnalité du moment.

Une fois régénéré, le nouveau Docteur a besoin de quelques heures pour stabiliser son nouveau corps. Durant cette période, il peut être sujet à des troubles de mémoires ou locomoteurs, ce qui le handicape. L’absorption d’un aliment particulier permet d’accélérer le processus de stabilisation mais chaque nouveau corps exige un aliment différent : dans la saison 2, le Docteur a besoin de thé pour recouvrer sa santé mentale et sortir de l’état semi-comateux où il se trouve plongé. Dans la saison 5, il a besoin de bâtonnets de poissons surgelés trempé dans de la crème anglaise.

Tant que le processus n’est pas achevé, le Docteur peut remplacer une partie de son corps s’il venait à se faire amputer en la faisant repousser.

Dans l’ancienne série, l’aspect visuel du processus de régénération était à chaque fois différent et se produisait toujours en position allongée. Cet aspect a été modifié dans la nouvelle série : la régénération se traduit désormais par de puissants flux d’énergie jaune sortant des extrémités apparentes de l’individu (en général tête et mains) et a lieu en position debout.

De même, dans l’ancienne série, il était dit explicitement qu’un Seigneur du Temps ne peut se régénérer que 12 fois, et donc avoir 13 corps différents. Cet aspect est confirmé dans la nouvelle série dans l’épisode L’Heure du Docteur. Dans The Five Doctors, le Haut Conseil offre au Maître un nouveau cycle de 12 régénérations, montrant que la limite n’est pas biologique, et que la leçon finale de l’épisode est que l’éternité est une malédiction. Bien que Gallifrey ait disparue après la Guerre du Temps dans la nouvelle série, le Docteur ayant déjà utilisé ses douze régénérations peut néanmoins s’affranchir de cette limite grâce aux Seigneurs du Temps qui lui accordent un nombre indéterminé de nouvelles régénérations à travers la faille.

Le processus de régénération semble pouvoir être contrôlé par le Seigneur du Temps. En effet, à la fin de l’épisode Le Dernier Seigneur du temps de la saison 3 de la nouvelle série, le Maître choisit volontairement de ne pas se régénérer et donc de mourir, après avoir été touché par une balle. De la même façon, le Docteur peut, dans la saison 4, conserver son apparence et sa personnalité en recopiant son propre ADN issu de sa main tranchée au début de la saison 2 et conservée dans le TARDIS après avoir été abattu par un Dalek. L’opération détruit en revanche la source originelle.

Un Seigneur du Temps peut aussi utiliser son pouvoir de régénération pour sauver un autre Seigneur du Temps. En effet, dans l’épisode Allons tuer Hitler, Melody Pond, qui regrette d’avoir empoisonné le Docteur, brûle toutes ses régénérations d’un seul coup pour guérir le Docteur sur le point de mourir. De ce fait, elle est devenue mortelle et ne se régénérera plus (on a en effet vu sa mort dans l’épisode Bibliothèque des ombres, deuxième partie).

Les différentes « vies » du Docteur :

Premier cycle de régénérations :

  • Premier Docteur  : succombe apparemment à son grand âge dans The Tenth Planet.
  • Deuxième Docteur  : forcé de changer d’apparence, il est exilé sur Terre par les Seigneurs du Temps dans The War Games.
  • Troisième Docteur  : absorbe une dose mortelle de radiations après l’activation d’un cristal dans Planet of the Spiders.
  • Quatrième Docteur  : le Maître le fait chuter du radiotélescope du projet Pharos dans Logopolis. Ils s’y étaient rendus pour se servir de l’installation afin de sauver l’univers de l’entropie générale qui le menaçait.
  • Cinquième Docteur : fut contaminé en même temps que Peri par une maladie nommée Spectrox dans The Caves of Androzani. Il offrit sa seule dose d’antidote à la jeune femme, se sacrifiant ainsi pour la sauver.
  • Sixième Docteur : succombe à des blessures non spécifiées subies quand la Rani a attaqué le TARDIS, provoquant son crash dans Time and the Rani.
  • Septième Docteur : meurt à San Francisco dans le téléfilm Le Seigneur du Temps. Il a matérialisé le TARDIS au milieu d’une fusillade et a reçu plusieurs balles qui n’ont pas fait de dégâts mortels. Il a ensuite été transporté dans un hôpital où les médecins, étonnés que son rythme cardiaque soit si élevé, ont décidé de l’opérer, opération qui lui sera fatale. Note : cette régénération est la seule à ne pas avoir eu lieu directement après la mort du Docteur à cause de l’anesthésie qu’il a subie et qui a retardé le processus.
  • Huitième Docteur : s’écrase sur la planète Karn en tentant de sauver Cass. Les sœurs de Karn le ressuscitent temporairement et lui offrent une potion qui lui permet de se transformer en War Doctor (Docteur de la Guerre) à l’issue de sa régénération.
  • The War Doctor : ayant réussi à sauver Gallifrey de la Guerre du Temps, le War Doctor se régénère à la fin de l’épisode spécial des 50 ans de la série, Le Jour du Docteur, car il n’y a plus besoin d’un War Doctor vu que la Guerre du Temps est terminée. Sa référence à ses futures oreilles qu’il souhaite « moins voyantes » fait allusion à sa future incarnation qu’on peut ainsi deviner aisément : le neuvième Docteur.
  • Neuvième Docteur : Rose Tyler ayant regardé dans le cœur du TARDIS pour le sauver dans A la croisée des chemins, il l’embrasse pour absorber toute l’énergie qu’elle contient afin d’éviter que cela ne la tue. Cependant, le corps du Docteur ne résiste pas non plus à cette énergie et il doit donc se régénérer.
  • Dixième Docteur : succombe à la suite d’un tir de Dalek, le Docteur utilise sa main coupée afin de se régénérer sous la même apparence. Subséquemment, il absorbe une dose mortelle de rayonnements dans La Prophétie de Noël en sauvant la vie de Wilfred Mott, lequel était prisonnier dans une machine émettant de très nombreuses radiations. Le Docteur subit une longue agonie avant de se régénérer.
  • Onzième Docteur : succombe à un âge très avancé dans L’Heure du Docteur et reçoit un tout nouveau cycle de régénérations donné par les Seigneur du Temps.

Doctor Who

 

Second cycle de régénérations :

  • Douzième Docteur : présenté comme un docteur froid, cynique et peu avenant.

day-of-the-doctor-3

Tout est dans le regard.

  •  Treizième Docteur : pour la première fois, le Docteur se régénère sous la forme d’une femme.

1618301032-936full-jodie-whittaker

Tout est dans le regard.

Source : Wikipédia.

La série se régénère enfin, après avoir épuisé toutes les possibilités liées à une version masculine du personnage. Espérons que la nouvelle incarnation du Docteur puisse venir à bout d’une menace plus grande que les Daleks ou les Cybermen : la misogynie.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Science-fiction.
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les Dames Blanches.

L’histoire de l’auto-stoppeuse fantôme ou « dame blanche &raqu…